Dolce Vita dans la Citta Bianca : un été à Ostuni, la perle blanche de l’Italie…

Entendez-vous le doux murmure de l’été à votre porte ? En cette saison suave où les rayons chaleureux du soleil glissent sur la peau, tandis que les jours s’allongent  le chant des oiseaux cède peu à peu la place à celui des cigales sous les figuiers sucrés.

Dans les capitales, les journées estivales se prolongent sur les rooftops, ces adresses éphémères qui voleraient bien la vedette aux plages de sable. L’occasion de se retrouver au-dessus de l’horizon pour prendre un coup de chaud en mode farniente ou tout simplement passer une agréable soirée en bonne compagnie sous les étoiles.

Loin de la fièvre urbaine des nuits londoniennes ou parisiennes où l’on cherche tantôt à reconstituer l’ambiance d’un barbecue de campagne, tantôt à s’imaginer sur une plage céleste où les nuages auraient substitué les vagues, il existe un petit coin de l’Italie au coeur des Pouilles où la vie a investi les toits terrasses depuis la nuit des temps.

Ici, le dernier étage n’est pas qu’une simple question de mode. Plus qu’une petite fantaisie saisonnière, la terrasse devient un lieu de sociabilisation propice aux échanges entre voisins et idéal pour tout connaître de la vie de quartier.

A  Ostuni, ce petit village perché sur un promontoire rocheux entre la mer Adriatique et les champs d’oliviers – légitimement nommé la Citta Bianca ou la « perle blanche de l’Italie »- on profite des toits pour lire, faire la sieste ou encore lézarder.

Et, tandis que la chaleur tombe en fin d’après-midi, vient alors l’heure de contempler le soleil s’écraser sur la ligne d’horizon, au-dessus d’un dédale de toits plats aux hauteurs inégales. Au loin, les vignes à perte de vue se confondent avec les rivages de la côte.

A ce moment précis, on fait abstraction de la voisine qui appelle sa fille quelques étages plus bas dans la rue. On oublie même de rentrer le linge suspendu dans le vie au-dessus de la chaussée.

Ainsi, avec l’impression d’incarner « les Rois du monde », on se délecte de ces instants de bien-être qui laissent en bouche un goût d’éternité et de liberté infini…

Et si seulement on se lasse un jour de cette vie de chat, on descend dans les rues blanchies de la vieille ville où la vie s’écoule avec authenticité pour jouer à la Dolce Vita.

A Ostuni, le temps semble arrêté dans une époque où la chaleur et la convivialité multiplient les occasions d’échanges et de partage, où les images d’une Italie rurale et bien vivante s’animent joyeusement en toute simplicité.

Juste devant nous, le défilé incessant et amusant de Cinquecento, de Fiat 500 et de vespas aux couleurs usées par le temps rivalise avec l’accent chantant qui parle avec le coeur.

Parfumée des embruns de l’Adriatique dont les eaux translucides nous invite à plonger un doigt de pied ou parfois même le corps entier, la campagne omniprésente offre plus d’un charme, le temps d’une parenthèse aussi enivrante que ressourçante.

Sur ces chemins de terre rouge, on pédale à fière allure avec ou contre le vent en direction de la mer. Les arbres centenaires qui nous encerclent semblent avoir une emprise immédiate sur notre bien-être. Au printemps, les coquelicots ajoutent une touche bucolique à cette balade décontractée.

Trônant au milieu des champs, les masserias de Fasano offrent l’hospitalité au voyageur ou au randonneur qui s’aventure sur les chemins de la Via Francigena, cet itinéraire culturel, historique et spirituel qui relie l’Europe du Nord (Canterbury) à la ville éternelle (Rome) et ce jusqu’aux Pouilles où pèlerins, marchands et hommes d’église s’embarquaient autrefois vers la Terre Sainte.

Reconverties dans l’agritourisme, ces imposantes fermes fortifiées accordent une fenêtre de bien-être et de nonchalance par excellence dans un cadre naturel aux doux parfums du sud.

Tomates, parmesan, charcuterie, taralli à l’huile d’olive, chocolat chaud et cappucino… dans ce petit paradis italien situé à l’extrémité occidentale de la botte, on savoure sans retenue toutes les saveurs méditerranéennes.

Et, malgré de grandes ressemblances avec la Grèce presque voisine qui rivalise avec ses contrastes de bleu sur fond blanc, le décor nous rappelle qu’ici l’Italie se vit encore « al dente »

À Polignano A Mare ou à Monopoli, de charmants petits villages de pêcheurs qui respirent l’air du grand large, les balcons flottent au-dessus de l’eau en s’agrippant aux rochers, comme les terrasses d’Ostuni surplombent les collines odorantes.

De Bari à Lecce la baroque, une escapade dans les Pouilles, c’est une invitation à revivre un film de Fellini dont vous serez tantôt acteur tantôt spectateur, si vous préférez l’immersion à la contemplation.

Et si jamais vous vous sentez d’improviser quelques pas de danse sur les toits d’Ostuni avec l’agilité d’un chat de gouttière, c’est plutôt d’une touche new-yorkaise que vous embellirez ce délicieux cocktail à la sauce italienne.

Un plaisir à consommer de préférence dès que le flot de touristes aura replié bagages pour profiter pleinement de sa tranquillité…

Ostuni, allez-y si vous pensez que aimez l’Italie vue du ciel pour mieux en apprécier toute sa substantifique moelle, entre générosité et authenticité…

—————————————————————————————————————–

Avant de partir, quelques conseils :

Vous aimerez la Citta Bianca si :

  • …Vous trouvez que le blanc n’est pas une couleur si salissante que ça,
  • … Vous détestez les voitures tout confort avec options,
  • … Vous avez besoin de la prendre de la hauteur,
  • … Vous aimez les colliers de pâtes autant que les mélos italiens…

—————————————————————————————————————–

Suggestion d’adresses pour votre séjour :

http://vacationinpuglia.com/en/welcome-to-puglia

Avec toutes mes amitiés à Giuseppe et Daniel !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s