Via Francigena : suivez le chemin sacré !

AEVF-5

Puisque tous les chemins mènent à Rome, je me suis aventurée en cette soirée du 20 mai sur les traces d’un itinéraire riche en histoire et en symboles : la Via Francigena !

Depuis le métro Castellane, il suffisait de remonter l’avenue Baille bordée de grands arbres pour atteindre l’Institut Culturel Italien marseillais… une adresse bien secrète pour tout savoir sur ce chemin de pèlerinage qui gagne chaque année un plus grand nombre de fidèles !

Organisée par l’agence de voyage d’aventure Huwans, cette soirée conférence a convié Luca Bruschi et Massimo Tedeschi de l’Association européenne Vie Francigene.

De Canterbury à Rome, sur une distance de 1800 kilomètres comprenant pas moins de 79 étapes, la Via Francigena, la « voix qui vient de France », porte à elle-seule l’image de « l’Europe des cultures ».

Cathédrale de Reims, Abbaye Saint-Maurice jusqu’aux bâtiments sacrés de la ville éternelle, en passant par les châteaux de la vallée d’Aoste : la Via Francigena, initiée par Sigéric, alors Archevêque de Canterbury lorsqu’il rallia Rome en 990, abrite résolument de hauts lieux du patrimoine culturel européen.

Gastronomie, diversité des paysages et des cultures : la Via Francigena offre également une palette savoureuse de surprises et de plaisirs pour tous les sens réunis…

Après l’Angleterre, la traversée du Nord Pas de Calais, de la Champagne et des Ardennes, le chemin se poursuit en Suisse…

Sur le versant italien, ce sont pas moins de 7 régions, dont la Ligure, la Lombardie, le Piémont ou encore la verte et vallonnée Toscane qui offrent près de 1000 kilomètres pour le voyageur curieux, sportif ou tout simplement contemplatif.

En 1987, en recevant par le Conseil de l’Europe le label « d’itinéraire culturel », les institutionnels, les associations et les bénévoles se sont mobilisés pour s’organiser, se professionnaliser et développer ainsi un véritable « produit touristique », prenant conscience du potentiel de celui-ci.

En Toscane, ce sont près de 15 millions d’euros qui ont été investis  pour aménager ses abords, sa sécurité et offrir au pèlerin une liste d’hébergements variés de qualité.

Partagés entre le développement touristique, la prise de conscience de l’impact économique d’un tel patrimoine culturel et la préservation de celui-ci, les enjeux tendant à dénaturer l’objectif initial du pèlerinage.

A pied ou à vélo, avec un service pour les bagages et des outils utilisant les nouvelles technologies pour répondre aux besoins du pèlerin/client, vers où se dirige ce petit chemin d’hier qui devient petit à petit un grand chemin ? Et qui sera donc le pèlerin de demain ?

En 2014, avec 20.000 randonneurs, la Via Francigena se positionnait encore comme le « Saint-Jacques d’il y a 20 ans »…

Avec 29 itinéraires labellisés « itinéraires culturels » par le Conseil de l’Europe en 2015, quelles sont les priorités de l’institution : le développement économique ou la préservation du territoire et de son patrimoine  ?

Dans quelles mesures la Charte Européenne du Tourisme Durable limite t’elle le développement commercial de ces chemins de pèlerinage, convoités de plus en plus par les tours opérateurs qui n’intègrent pas toujours le critère de durabilité dans leur offre ?

La Via Francigena, deviendra t’elle un objet de folklore ou restera t’elle la bible du pèlerin cultivé ou du touriste curieux, marchant sur un itinéraire qui reflète encore l’authenticité et la diversité des régions traversées ?

Le projet joue t’il avec neutralité les prolongations en se tournant vers Jérusalem ? Que va donc devenir la quiétude de ces petits villages brûlant de soleil et les spécialités de régions où la tradition aime encore se transmettre de génération en génération ?

Le Pape lui-même n’y voue t’il pas un culte plus seulement spirituel ?…

 

Pour plus d’informations sur la Via Francigena :

http://www.culture-routes.eu

http://www.viefrancigene.org

Pour parcourir la Via Francigena sur l’intégralité de la partie italienne, depuis le Col du Grand Saint-Bernard, soit 8 étapes de 5 à 8 jours pour rallier la capitale italienne, Huwans, spécialiste du trek et de la randonnée, propose 8 voyages en liberté et 3 circuits accompagnés :

http://www.huwans-clubaventure.fr/voyage/voyage-trek-et-randonnee/italie/bivfaost

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s