Du bon usage des Chemins de Traverse en Haute-Méditerranée…

Photo @Hôtel la Voile

Avez-vous déjà pensé à faire le tour de la Haute-Méditerranée ?

De la Toscane à la région PACA, de la Sardaigne à la Corse, les paysages défilent dans une diversité incroyable et surprenante. Avec elle, les parfums, les couleurs et les saveurs qui ponctuent l’itinéraire de plaisirs sensoriels, d’étapes gourmandes, sportives et nature pour une découverte et une immersion à 360°.

Une richesse culturelle qui n’a de rivale que la beauté d’un patrimoine naturel extrêmement varié… Quand on hésite entre plonger dans la Grande Bleue ou partir au vert, cette succession de territoires bordée par la mer offre justement une possibilité d’exploration infinie en toute saison.

A l’heure à laquelle on flatte le slow tourisme et le tourisme vert et, en tant qu’amateur d’activités outdoor et de grand air, j’ai décidé de profiter de la douceur du climat pour longer la côte et m’arrêter « juste à côté ».

Sortir des sentiers battus, ce n’est pas seulement explorer des régions reculées difficiles d’accès, mais c’est aussi s’éloigner des clichés et des stéréotypes d’une région. Exit l’image des champs de lavande où fleurissent les selfies de toutes les nationalités ; comme toute destination, la Provence joue de sa personnalité pour vous séduire… tout autrement !

Et comment apprécier cette douceur de vivre si singulière pour réussir à palper l’invisible ? Prendre le temps, c’est important et bien plus encore. Savoir écouter, observer, tout en restant actif. S’arrêter à autre chose que les contours pour voir au-delà et se nourrir de la « substantifique moelle »…

Un pied dans la terre pour mieux prendre l’air !

S’il est facile et naturel d’aller humer les parfums des rivages méditerranéens, il faut fouler la terre pour s’imprégner du parfum d’un territoire.

Qui a déjà posé un pied dans une vigne ou dans une oliveraie ? Cultiver les plaisirs de la terre, encourager le savoir-faire local, voici un privilège qui n’est pas réservé qu’aux fins gourmets.

Surplombant le Golfe de Saint-Tropez, l’oliveraie maximoise de la Pierre Plantée, l’une des plus grandes plantations du Var avec ses 3500 oliviers, respire tout le soleil et la quiétude du sud… Ici, Thierry, un passionné de la terre, vous accueille avec son flot d’anecdotes et son verbe intarissable !

Parce que l’art de vivre provençal repose sur la convivialité et le partage, ce n’est pas un total hasard si son huile a été primée plusieurs fois à des concours agricoles.

Disséminés entre terre et mer non loin de la frénésie du littoral, les vignobles varois reflètent un terroir  d’exception sur un vaste périmètre. Véritables sites naturels préservés, ces terres agricoles baignées par le soleil jouissent d’une situation privilégiée.

Du domaine familial situé au pied du massif des Maures aux grands domaines qui collectionnent les crus classés, la tradition viticole provençale s’est tantôt convertie à l’agriculture biologique tantôt restructurée en agriculture raisonnée.

Réputés pour leur finesse et leur caractère fruité, tous sont classés en vins A.O.C Côtes de Provence, un gage de qualité et de durabilité en terme de production et de protection pour notre terre si adulée.

Une terre qui doit également sa réputation à un végétal florissant très odorant : le mimosa ! Mais si la Route du Mimosa, un itinéraire de 130 km qui rallie Bormes-Les-Mimosas à Grasse dans une atmosphère festive à travers balades pédestres et visites du patrimoine culturel, c’est en Dracénie – renommée la « Provence verte » – que j’ai préféré mesurer le temps en avançant pas à pas.

La marche, vecteur de découverte et de dépaysement !

Entreprendre une randonnée au départ de Sillans, c’est le prétexte à une balade bucolique et rafraîchissante. Ce parcours d’une durée de 3h50 le long de la Bresque et de ses eaux vertes nous conduit à travers bois et collines dans un décor verdoyant et généreux. Les baignades dans les cours d’eau environnants et les piscines naturelles constituent autant de petits havres de paix pour apprécier le calme et la beauté des lieux.

Une version longue de 4h45 permet de prendre de la hauteur en réalisant un tour autour de Salernes via la cascade puis par la Chapelle de Sollies qui surplombe le village.

Cette randonnée conçue au fil de l’eau, sans difficultés techniques et d’une durée de 3h50 au départ de Salernes, offre une immersion dans un véritable havre de verdure, où le bruit de l’eau berce le pas du randonneur pressé.

La forêt des Maures est assurément un vrai paradis pour les marcheurs ! De la balade des roches blanches, avec ses montagnes de quartz aux menhirs de Lambert – des monolithes de 3,15 m – la découverte des châtaigniers centenaires vous donne un avant-goût de la silvothérapie.

Si jamais vous n’êtes pas encore convaincu des bienfaits de cette médecine verte, toutes les randonnées au départ de Collobrières, le royaume du chêne, du châtaignier et du sanglier vous feront changer d’avis.

Pour continuer à prendre de la hauteur, je me suis aventurée sur le Circuit des 3 Cols au départ de Bormes-les-Mimosas. Une randonnée sportive, mix de vert et de bleu en toile de fond offre une très belle vue sur la mer et les îles, mais aussi sur la montagne…

Traversé par deux sentiers de Grandes Randonnées – le GR 90 et le GR 51 – ce territoire rassemble à lui seul 7 itinéraires balisés, des balades pédestres de 2 heures et 8 heures…. Finalement, plus que l’effort physique, la plus grande difficulté, ce serait presque de choisir son itinéraire !

Photo @Hôtel la Voile

Nourrie de vert, d’oxygène et d’air pur, j’ai choisi de prolonger les bénéfices de cette escapade de 3 jours en pays varois en bord de mer en toute tranquillité, mais dans la convivialité ! Et, dans le cadre intime et cocooning d’une adresse qui respire les embruns – La Voile -, on m’a soufflé que le cyclotourisme avait le vent en poupe à Bormes-les-Mimosas. Déjà équipé pour accueillir les vélos, l’hôtel réfléchit déjà à une labellisation « Accueil vélo ».

Si vous avez déjà parcouru le sentier du littoral, empruntez la route cyclable qui relie Toulon à Saint-Tropez et s’épanouit dans un sentier qui s’épanouit dans une colline.

Sportif chevronné, inconditionnel de chemins empierrés et tourmentés, ou amateur de balades famille sur le littoral azur : entre terre et mer, chacun découvre à sa manière et suivant son niveau les plaisirs de la découverte du patrimoine naturel en deux roues !

Photo @Hôtel la Voile

 

Du Tourisme vert au tourisme durable ?

Quand les cyclotouristes apprécient le Var buissonnier pour ses chemins départementaux et ses petites routes, on se dit qu’il est toujours possible d’emprunter des sentiers balisés, tout en s’éloignant des axes les plus touristiques…

A l’instar du maillon français de l’EuroVélo 8 « La Méditerranée à vélo » – la véloroute qui permet de relier les Pyrénées aux Alpes, l’Espagne à l’Italie – partir explorer le patrimoine naturel et culturel d’un territoire en utilisant ses chemins de traverse, c’est l’occasion de vivre une expérience unique propice aux micro-aventures et aux rencontres, tout en laissant une chance à de nouvelles formes de tourisme de plus en plus durables….

Ne pas se contenter d’être « consommateur », mais devenir  « consom’acteur »… à l’ère du collaboratif, voici qui laisse un temps rêveur, n’est-ce pas ? Des volontaires pour relever ce défi aussi stimulant et motivant qu’un challenge sportif ?

– Informations pratiques –

 

  • Itinéraires de randonnée =>
    • Circuit des 3 cols : 5h30 / +592 m / – 590 m / 14,29 km / Difficulté moyenne / boucle

https://www.visorando.com/randonnee-circuit-des-trois-cols-a-bormes-les-mimo/#

    • Cascade de Sillans – Piscine de Salernes : 3h50 / +264 m / -266 m / 11,12 km / Difficulté moyenne / boucle

https://www.visorando.com/randonnee-cascade-de-sillans-piscine-de-salernes/

    • Cascade de Sillans – Chapelle de Sollies : 4h45 / +353 m / -358 m / 13,71 km / Difficulté moyenne / boucle

https://www.visorando.com/randonnee-salernes-la-cascade-chapelle-de-sollies/

Article rédigé dans le cadre du projet Interreg Marittimo SISTINA financé par le fonds européen de développement région FEDER.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s