2017, l’heure de plier bagages ?

san_blas1

Exit les Fêtes, la ô combien convoitée « fin d’année » a finalement cédé la place au revigorant et hivernal janvier… Aussi vite que l’on se débarrasse des vieilles épines tombées au pied du sapin – dont on s’est par ailleurs totalement désintéressé dès le 25 décembre matin avec frénésie au moment fatidique de l’ouverture des cadeaux – Noël s’est envolé aussi vite qu’un nuage de fumée dispersé par le vent après un feu de camp improvisé dans un coin de nature secrètement (jalousement ?) gardé…

Chacun s’impatientait donc d’apercevoir les premiers flocons recouvrir les cimes alpines, la logique calendaire voulant que la saison hivernale laisse place aux plaisirs de la glisse… Mais voilà, comment assouvir ses fantasmes de paradis blancs et d’adrénaline dans un décor dénué de l’or blanc tant mystifié à cette période de l’année ?

Qu’il n’en déplaise aux stations de ski et professionnels du tourisme en montagne, la neige est finalement tombée avant les soldes, délaissant ainsi la conscience écologique au placard sur la question du rôle indispensable des sports d’hiver en montagne, avec son lot d’enjeux économiques et ses dizaines de touristes embarrassés, voire désespérés de ne pouvoir chausser leurs après-ski et fouler la neige craquelée ou poudrée…

Rando neige avec le CAF

En janvier, fais donc ce qu’il te plait… ne serait-il pas désobligeant d’attendre mai pour cela ? Si les plaisirs hivernaux exercent une certaine fascination autour des sports extrêmes, l’hiver, c’est aussi la période propice au cocooning.

Pourtant, pour ma part, l’appel du grand blanc évoque davantage l’ambiance féerique des grandes étendues blanches que l’on traverse à l’occasion d’une expédition polaire sous les aurores boréales que la dégustation d’une verveine au coin du feu.

Quoi que cette atmosphère puisse inspirer, le rêve dépasse de loin les projets, promesses ou résolutions que l’on ne tiendra jamais… Alors, pourquoi et sur quoi écrire en ce début d’année ? Proposer un Tour du Monde des pays à visiter sans aucune excuse ? Etablir un Top 10 des meilleurs Youtubers ? Publier une rétrospective nostalgique des événements passés ?

Dans cet espace d’expression, a émergé pour une fois l’intention de rédiger un billet d’humeur relativement désorganisé et totalement personnel, plutôt que de reprendre une trame de déjà vu / entendu, flirtant avec les limites du plagiat… L’imaginaire décuplant à mes yeux le champ des possibles en terme d’exercice verbal et narratif, voici la question qui m’est donc soudain venue à l’esprit :

Quels Indispensables mettre dans mes (mon) bagage(s) en 2017 ?

1- Joie, humour, rires…

Tant de valeurs qui subliment et égayent agréablement la vie, résonnant avec justesse ici ou là, en voyage, en week-end ou même au fil des jours… alors, pourquoi ne pas s’en priver ? Parce que j’aime particulièrement vivre l’instant avec intensité, ces qualités m’aident résolument à mieux savoir écouter l’inconnu, à sourire à mon voisin ou à me rendre disponible à autrui… Arme pacifique, l’humour reste très certainement l’un des meilleurs remèdes pour appréhender plus facilement les difficultés et aléas du quotidien et prendre la distance nécessaire face à l’absurdité ou la folie humaine…

Vénézuela (mai 2013)

Vénézuela (mai 2013)

2- Curiosité, ouverture et humilité…

Voyager pour explorer, s’imprégner de l’altérité à travers la découverte culturelle ou la rencontre ? Grande curieuse dans l’âme, j’aime observer les différences, découvrir l’inconnu, avec toutefois un besoin profond de conserver une certaine retenue. Selon moi, un voyageur respectueux doit savoir faire preuve d’ouverture, tout en sachant se retrancher dans ses convictions. En d’autres mots, accepter de ranger quelques fois ses attentes et ses idées pré conçues – qu’elles soient formellement arrêtées ou fortement déterminées – selon des repères socio-culturels totalement occidentaux tout au fond de ses bagages… L’échange et le partage n’ont t’ils pas plus d’authenticité et de sens dès lors qu’ils ont lieu dans la simplicité ?

Retournement des morts, Ampanavoana, Cap Masoala, Madagascar (octobre 2006)

3- Evasion, exotisme et parfums de bouts du monde ?

Stimulée par un désir grandissant d’exploration et une envie brutale d’immersion nature, surviennent des images où je m’éveille sur une crique déserte ou dans une jungle peuplée de singes hurleurs, de tigres et d’éléphants… tantôt dans une tente plantée sauvagement face à l’Océan, tantôt dans un hamac suspendu au pied d’un arbre centenaire sous un ciel étoilé. Et cela, toujours animée par une réelle sensation de vivre un rêve éveillé, de se trouver dans un décor que l’on n’aurait jamais soupçonné, tel qu’ils sont décrits dans les récits des plus grands aventuriers d’antan. Vivre le dépaysement et l’inconnu, tout en étant portée par des rêves d’enfant.

DSC_2173

4- Des couleurs, de la chaleur et de la bonne humeur…

Dans mes yeux, du bleu, du vert de préférence, même si le monochrome à la blancheur immaculée tend à apaiser aussi mes chakras en altitude… Mais la couleur du décor ne saurait exister et avoir de matière si elle n’était pas portée par un certain rythme. Véritable partition de vie, la musique résonne différemment suivant les pays, avec ses particularités propres à chaque peuple, chaque ethnie, à travers l’héritage culturel transmis à travers les générations, sous forme de rituels séculaires ou par la tradition orale. Langage à part entière, la musique participe à la spontanéité et la simplicité des échanges. Quoi de plus engageant pour communiquer, au-delà des barrières d’une langue, en improvisant à la guitare au coin du feu, sur une plage ou sur un ponton, un refrain composé d’un accord de 3 notes seulement ?

Vohimana2

Avec tous ces indispensables dans mes bagages, en 2017, je suis prête pour un road trip qui prendrait tantôt des airs d’exploration avec ses parfums d’aventures et de bouts du monde, tantôt l’apparence d’une itinérance sans but précis ni destination finale programmée.

Peu importe sa forme, ce voyage doit me conduire vers l’inconnu comme un enfant qui découvre pour la première fois, entre émerveillement et émotion…

Pour se réaliser, aucun guide n’est capable de me dicter mon chemin aussi bien que mes propres intuitions, aucune liste de résolutions ne peut m’imposer ni me persuader des choix à effectuer sur ma route…

Donner raison à ce qui nous tient à coeur, mieux écouter ses désirs, laisser sa curiosité s’épanouir… N’est-ce pas véritablement notre sensibilité du moment qui nous aide à mieux saisir l’importance de l’instant présent ?

Demain, avec ou sans bagages, je prends le large… Avec légèreté, je redonne vie une nouvelle fois à ces sensations et émotions restées depuis trop longtemps en sommeil et, sans rien programmer, sans attentes ni exigences, je me laisse porter par l’instant présent pour vivre intensément chacun des instants de ce fabuleux voyage… Avec l’essentiel sinon rien dans mes bagages.

Et ne serait-ce d’ailleurs pas le plus beau des cadeaux que même le Père-Noël n’aura jamais idée de rapporter au pied du sapin ? Et vous, avez-vous aussi ainsi déjà assouvi vos envies de bûches glacées et de chapon farci ? Avez-vous déjà exaucé des voeux totalement spirituels pour réaliser vos rêves les plus fous ?

Vénézuela (mai 2013)

Vénézuela (mai 2013)

 

Publicités

3 réponses à “2017, l’heure de plier bagages ?

  1. /Users/claudesarrazin/Desktop/Le-plus-grand-voyageur-n-est-pas-celui-qui-a-fait-dix-fois-le-tour-du-monde.jpg mais celui qui a fait une seule fois le tour de lui-même.

    Quel bel article!! Nous allons collectionner les moments présents avec un b

  2. J’espère que ces réflexions et résolutions de début d’année sauront nous conduire vers nos attentes avec sincérité et justesse… merci de ce retour et au plaisir de te croiser ici ou ailleurs, avec ou sans bagages… 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s