Voyage initiatique et linguistique en Amazonie brésilienne

amazonie6

La Langue cachée d’Amazonie / The grammar of happiness
Réalisation : Randall Wood, Michael O’Neill, Australie, 2012, 52 minutes.
————————

« Un témoignage historique et scientifique sur la fragilité des minorités… »

Au coeur de la forêt amazonienne, réparti sur 4 villages en bordure du Fleuve Madeira dans l’Etat d’Amazonas au Brésil, vit un peuple épanouit dans son monde : les Piraha (= »ceux qui se tiennent droits »).

Initialement parti évangéliser l’Amazonie, Daniel Everett, ancien missionnaire catholique a passé près de 30 ans auprès de cette tribu amérindienne. Résultant d’une vie en totale immersion avec la communauté, la découverte d’une culture ancrée dans une relation très forte avec la nature, mais surtout d’un mystérieux langage, une langue non ouverte au monde extérieur.

S’exprimant par des sifflements, des fredonnements, ou encore par le chant, les Piraha ont développé un mode de communication unique au monde qui exclut le passé comme le futur ou encore tout système de calcul.

Parce qu’ils n’ont pas besoin de savoir ce qu’ils ressentent ni même combien ils ont d’enfants, ces informations inutiles dans leur quotidien n’ont pas d’équivalent dans leur langage. Vivant totalement dans le présent en osmose avec leur environnement, ils n’ont créé que des mots propres aux besoins immédiats que leur dicte la vie.

amazonie1

Une vie où la quête du bonheur, le regret, ou encore la peur de l’avenir n’existent pas. Autant de raisons pour lesquelles les Piraha n’ont jamais cru en aucun Dieu.

Ainsi, la mission d’évangélisation de Daniel Everett ne pouvant plus avoir de sens, cet homme a traversé une crise spirituelle, maritale et personnelle importante avant d’entreprendre une carrière en linguistique décisive et de poursuivre sa quête anthropologique chez les Piraha.

Enrichi de ses enseignements de terrain auxquels il a associé des recherches au MIT Université du Massachussets, Daniel Everett en est parvenu à ébranler la théorie du langage humain, déclenchant une véritable controverse auprès des plus grands linguistes modernes, dont Noam Chomsky.

En effet, en démontrant que le langage Piraha ne possédait pas de grammaire mais des phrases récursives – soit, par définition des éléments textuels qui peuvent être repris à l’infini -, Daniel Everett a remis ainsi en question toute la démonstration linguistique actuelle.

En d’autres mots, il a apporté les preuves que le langage n’avait pas de structure universelle, mais qu’il était intimement lié aux composants génétiques de la culture, étant elle-même totalement enracinée dans le présent.

amazonie2

Il a su par la suite ajouter une dimension scientifique au débat grâce à l’analyse d’enregistrements réalisés dans les villages Piraha et aux notes rapportées de ces dizaines de voyages en terre amérindienne.

Malheureusement, la science ayant un seuil de tolérance limité quant à la remise en question de ses théories, Daniel Everett a été immédiatement interdit par le gouvernement brésilien de retourner en territoire Piraha.

Accusé de tenir des propos racistes, alors qu’il était sans doute l’un des seuls occidentaux à maîtriser cette langue amérindienne aussi unique que mystérieuse, grâce à son implication dans les villages Piraha où il jouissait toujours d’un accueil empreint de chaleur et d’enthousiasme, il a été soudain écarté de la dernière mission scientifique menée sur sa terre d’adoption.

Hélas, s’il cette décision l’a personnellement heurté, le retour de celle-ci a rapporté à Daniel Everett un témoignage qui l’a encore plus profondément bouleversé.

Jusqu’à sa dernière visite, les vêtements avaient été la seule concession à la vie moderne des Piraha. Or, en date du reportage, il découvre que les 400 dernières âmes de cette tribu amérindienne ont été finalement perverties par le monde moderne.

1280x720-3zp

Maisons en dur, électricité, télévision, clinique, évangélisation et enseignement du portugais à l’école : le gouvernement a apporté, certes, l’accès à la scolarisation et aux soins de santé à ces villages reculés d’Amazonie, mais imposé à un peuple une langue et une culture aux antipodes de celle qu’ils ont su créer, indépendamment liée à leur environnement et à leur mode de vie.

Comment la richesse d’un langage si fort de sens et d’originalité par l’unicité même de sa structure, une langue non reconnue par les théories linguistiques modernes, peut-elle être de cette façon exposée à disparaître, alors que ce même langage a soulevé un débat auprès des plus grands experts en linguistique au monde ?

A un plus large sens, la perte d’une langue, soit la source des données de l’esprit, n’est-elle le signe de la disparition même des particularités de l’espèce humaine ?

amazonie3

Au-delà du programme d’éducation régi par le gouvernement pour éduquer les minorités et mené avec des méthodes de colonisateurs de premier rang, quel a pu être le rôle joué à cette époque par les scientifiques pour contrer les avancées de Daniel Everett ?

Ne peut-on pas y voir un non sens absolu de la part de spécialistes en linguistique de ne pas avoir pris au sérieux ou approfondi les thèses apportées par cet ancien missionnaire reconverti dans l’anthropologie ?

Si l’acculturation ne constitue pas de réelle menace pour les institutions, par quels mots ces minorités peuvent-elles encore se défendre ou du moins protéger leurs traditions et leur culture aujourd’hui ?

Les regards inquiets des ancêtres de la communauté Piraha, capturés avec objectivité à la fin de ce documentaire expriment, hélas, à eux seuls, le questionnement et les causes de toutes les minorités du monde…

http://www.arte.tv/guide/fr/038373-000-A/la-langue-cachee-d-amazonie?country=FR

jpg_tribupiraha4

A lire également :

https://delautrecotede.com/2016/07/02/gardiens-de-la-terre-du-rite-initiatique-a-la-vision-humaniste/

https://delautrecotede.com/2016/02/25/incursion-dans-lhistoire-du-peuple-amerindien-entre-recit-ethnologique-et-chamanisme/

https://delautrecotede.com/2015/10/08/rencontre-avec-les-indiens-waraos-lorsque-la-vie-nest-pas-un-si-long-fleuve-tranquille/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s