« Qhapaq Nan, la Voix des Andes » ou la quête d’une identité culturelle disparue…..

Ecrit par Sébastien Jallade et Stéphane Pachot, avec la participation d’Aurélia Frey. Réalisé par Stéphane Pachot.

549487_18382760_460x306

En 2007, les photographe et journaliste Aurélia Frey et Sébastien Jallade, accompagnés du réalisateur Stéphane Pachot vont parcourir près de 2000 kilomètres à pied et à cheval pour rejoindre le Pérou depuis le sud de l’Equateur.

Lors de ce long voyage, ils vont vivre une complète immersion dans les communautés andines qui peuplent la grande route royale inca qu’ils traversent : le « Qhapaq Ñan ».

Le film, né de cette marche de plusieurs mois gardera le nom de cette voie historique bientôt inscrite au patrimoine mondial de l’humanité : « Qhapaq Ñan, la voix des Andes ».

Véritable aventure intimiste et poétique, ce documentaire témoigne de la réalité andine d’aujourd’hui, à travers un travail ethnographique fort émouvant ; le tableau d’un peuple qui s’exprime sur son passé, son quotidien et son avenir, avec une réelle simplicité et un grand humanisme.

En apportant les témoignages des paysans de cette région encore extrêmement enclavée qu’ils rencontrent au fur et à mesure de leur chemin, Sébastien Jallade et Stéphane Pachot abordent les questions de l’exode rural et des guérillas qui ont sévi à la fin du 20ème siècle.

Au fil du  « Qhapaq Ñan », c’est tout un peuple qui se remet en marche à la quête de son identité…

Fort émus, ces hommes et ces femmes marqués par la souffrance, délivrent un regard dur mais très juste sur la réalité qui pèse sur leur communauté plus que jamais menacée.

Avec un vaste réseau de 16 000 kilomètres qui traverse l’Équateur, le Pérou et la Bolivie, le « Qhapaq Ñan » porte encore les traces de toute la culture identitaire d’une civilisation mythique qui a souffert durant des siècles de l’acculturation et de la domination.

A travers ce film, le peuple andin nous adresse un message de détresse et de désarroi ; avec une grande sensibilité, ils nous parlent de leur vie, de leurs rêves et de leurs espoirs dont celui de revoir vivre un jour l’héritage culturel de leur communauté.

…Une tentative réussie du cinéma du réel »…

Loin des clichés et des documentaires stéréotypés, ce film puise toute sa force et son originalité dans sa forme, des images d’une poésie puissante alliée à un travail journalistique d’une rigueur extrême, qui subliment le quotidien sans en travestir la réalité.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s