Vagabondage équestre sur la terre des Gauchos…

SONY DSC

Nourrie de la version cinématographique de Bombon el Perro, l’attachant roadtrip – imaginé par Carlos Sorin – d’un mécanicien quinquagénaire accompagné d’un dogue blanc voué au dressage, la pampa argentine évoque instantanément ces paysages herbeux à perte de vue et aux airs de bout du monde…

Défilent alors dans ma mémoire de vastes étendues de paysages à couper le souffle, animant les routes qui conduisent au pied des glaciers andins au caractère mythique singulier, entre attraction et désolation…

Dans cette ambiance de far-west, surgi de nulle part, le gaucho, l’homme libre de la pampa

Affichant vaillamment, du haut de sa monture, les valeurs tripartites du vagabond nomade – courage, honneur et liberté -, ce cow-boy manie le lasso et la cravache sans ségrégation, depuis les terres du sud du Brésil jusqu’à l’Argentine, en passant par l’Uruguay.

Figure légendaire dans toute cette zone d’Amérique du sud, le gaucho excelle dans l’art du dressage des chevaux pour garder avec fierté et adresse les troupeaux de boeufs qui parcourent ces grands espaces magnifiés par de sublimes jeux de lumières.

Chaque année, ces chevaliers des temps modernes se réunissent à San Antonio de Areco, un vieux village de la pampa situé à 110 kilomètres de Buenos Aires à l’occasion de la Fiesta de la Tradición, la chevauchée la plus populaire d’Argentine.

Dans ce vieux village où les estancias côtoient artisans et pulperias, des bars-épiceries traditionnels, la tradition gaucho est plus vivante que jamais.

Fêté généralement au tout début du mois de novembre, San Antonio de Areco accueille donc le plus grand rassemblement de gauchos de tout le pays depuis 1939.

Au programme de cet événement national ponctué de spectacles, de concours et de tournois, mais aussi d’expositions et de démonstrations de techniques d’orfèvrerie sur un grand marché artisanal, un défilé équestre qui fait écho dans toutes les rues du village au décor colonial.

Ici, le cheval criollo, un descendant des chevaux andalous et arabes importés par les conquistadors espagnols au XVIième siècle vole presque la vedette au gaucho. Par sa petite taille, ce cheval connu pour sa résistance fait toute la fierté de la culture gaucho.

San Antonio 09 II 262 XX

Au total,  c’est près d’une soixantaine de troupeaux de chevaux dirigés par 1.500 gauchos qui animent tout au long de la manifestation des jeux d’adresses équestres (jineteadas) tels que le domptage (doma), les corridas (sortijas) ou encore les concours de lasso.

Au-delà du caractère sportif des prouesses des cavaliers, l’événement dévoile tous les composants de cette culture extrêmement vivace qui utilise l’alpaca, un alliage de cuivre de nickel et de zinc à toutes les épreuves… Matériau roi du gaucho, l’alpaca est utilisé dans tous types de pièces et d’accessoires, qu’ils soient décoratifs (bijoux, ornements) ou qu’ils fassent partie de l’équipement équestre (étriers, éperons, ceinturons).

Aussi experts en orfèvrerie que dans le maniement du lasso, les gauchos démontrent leur habileté à cultiver leur art de génération en génération…

Ce grand rassemblement annuel témoigne de la conviction d’un peuple entier à entretenir et à perpétuer ses traditions farouchement ancrées dans une culture collective, au-delà du tempérament solitaire qui colle à l’image de ce cavalier sud américain, un vagabond errant dans l’immensité de paysages désolés au fin fond de la pampa

—————————————————————————————————-

Petite note à ceux qui auraient la chance de traverser l’Argentine cet automne : rendez-vous à la Fiesta de la Tradición qui aura lieu les 8 & 9 novembre prochains pour une escale conviviale à la rencontre d’un peuple farouchement attaché à ses traditions…

10-areco

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s