Dogora, Ouvrons les yeux (Patrice Leconte), 2004

Dogora, Ouvrons les yeux (Patrice Leconte)

Un film impressionniste et humaniste dans un Cambodge émouvant et poétique

Parenthèse artistique d’une extrême poésie, Dogora vous invite dans un voyage inédit, intemporel et universel, à la découverte du Cambodge et de l’oeuvre musicale symphonique et mélancolique d’Etienne Perruchon.

Sur ce chant inspiré d’Europe Centrale (Sofia, Bulgarie) et interprété par une centaine d’enfants, les images défilent, aussi légères que graves, comme la vie.

Bouleversé par son voyage au Cambodge en 2002, mais également par toute l’émotion et la musicalité que dégage cette partition, Patrice Leconte a choisi une forme cinématographique peu singulière.

Si la musique a guidé sa façon de filmer, avec un recours d’une grande sensibilité au flou artistique, les sons ambiants enregistrés sur place nous transportent dans un quotidien tantôt enfantin, tantôt turbulent, à l’image d’un pays meurtri, empreint d’une histoire douloureuse.

La magie des images – non dénuées d’esthétisme – alliée à la musique opère avec une poésie d’une force incroyable dont on ne sort pas indemne. L’émotion est garantie à l’unisson.

Ni fiction ni documentaire, Dogora est une odyssée au langage imaginaire pour une aventure simplement humaine, un voyage intérieur à la découverte du monde.

http://wwws.warnerbros.fr/movies/dogora/

http://www.premiere.fr/Bandes-annonces/Video/Dogora-Ouvrons-Les-Yeux

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s