Pélerinage chez les nomades Goloks, Tibet Oriental

Khora autour de l’Amnye Machen chez les nomades Goloks de l’Amdo, Tibet Oriental (Août 2004) 

Sur les pas d’Alexandra David Néel, cette aventure nomade en pays golok m’a conduite à la rencontre des pélerins amdowas autour de l’Amnye Machen, l’une des montagnes sacrées du Tibet oriental. Au menu de ce voyage hors des sentiers battus : l’odeur du thé au beurre salé dans les monastères isolés, l’initiation à la tsampa, les moines, joystick au point dans les cybercafés, l’animation des bourgades-relais, véritables « far-west » chinois et le clou du « spectacle » : l’arrivée d’une réincarnation (tulku) dans un monastère de l’école des Bonnets Jaunes (les Gelukpas) près de Labrang. Aux confins de la Chine et de la Mongolie, entre immensité des hauts plateaux et les douces dunes vertes d’altitude criblées par les troupeaux de yacks et de moutons, l’Amdo dévoile les anachronismes d’un mode de vie partagé entre sédentarisation et nomadisme.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s